largelogo_edited.png

RÉTABLISSONS LES FAITS

BOÎTE À OUTILS POUR DES RÉCITS POSITIFS

DÉTECTEUR DE DISCOURS DE HAINE

À PROPOS

MIGRANTS ET RÉFGUIÉS :

RÉTABLISSIONS

LES FAITS

La haine commence avec la peur, et la peur découle souvent de l’incompréhension. Il est facile pour les faits à propos des migrations de se perdre au milieu d’idées fausses, de gros titres spectaculaires et de « fake news ».

 

Sur cette page, vous trouverez quelques-uns des « mythes » les plus répandus à propos des migrants et des réfugiés. Cliquez et voyez les faits — ils pourraient vous surprendre !

LES MIGRANTS ET LES RÉFUGIÉS

CONTINUENT D’ARRIVER

EN GRAND NOMBRE

LA PLUPART DES PERSONNES

ARRIVANT EN EUROPE NE SONT

PAS DES « VRAIS » RÉFUGIÉS

LES CONTRÔLES AUX FRONTIÈRES EUROPÉENNES NE SONT PAS

ASSEZ STRICTS

LES PAYS NON-EUROPÉENS NE PRENNENT PAS LEUR PART

L’UE IMPOSE L’IMMIGRATION DE MASSE À SES ÉTATS MEMBRES

LES MIGRANTS ET LES RÉFUGIÉS SONT UN FARDEAU POUR LES SERVICES PUBLICS

LES MIGRANTS SONT UNE MENACE

POUR L’IDENTITÉ EUROPÉENNE

 
 
 
 
 

MYTHE #6

LES MIGRANTS ET LES RÉFUGIÉS SONT UN FARDEAU POUR LES SERVICES PUBLICS

Loin d’être une charge pour les services publics, les migrants économiques deviennent en général des contributeurs nets aux économies de leurs pays d’accueil. Cela est particulièrement vrai des migrants des pays riches et des pays à revenu intermédiaire — et, malgré les gros titres, ce groupe représente toujours plus de 90 % des nouveaux arrivants dans l’UE !

 

Les réfugiés, quant à eux, ont parfois du mal à trouver du travail. Leur statut juridique incertain les exclut souvent de l’emploi — nombreux sont ceux qui voudraient que cela change. Mais même en dépit de ces difficultés, le tableau n’est pas si noir qu’on pourrait le penser. En Allemagne, environ 40 % des réfugiés nouvellement arrivés travaillent déjà ou suivent une formation professionnelle. Cela fait peu ou prou 400 000 nouveaux médecins, enseignants, techniciens, chefs cuisiniers, musiciens, assistants sociaux… et plus encore !

 

La population européenne vieillit et les coûts de santé augmentent. Pensons plutôt à la contribution que les réfugiés et les migrants pourraient apporter à nos sociétés sur le long terme — avec le soutien requis — plutôt qu’à ce que leur accueil nous coûte aujourd’hui.

 
 

Et ensuite ?

AIDEZ À FAIRE CHANGER

LA CONVERSATION

LES DISCOURS DE HAINE ET

LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES

Si nous donnons de la voix ensemble, nous pouvons combattre les discours de haine antimigrants ! Nos conseils vous aideront à construire un récit plus positif — à la maison, au travail et en ligne.

Détectez les récits haineux utilisés par les députés et les candidats au Parlement européen grâce à notre détecteur de discours de haine. Rendons le #EP2019 plus positif !